Le Gnac et le coté obscur... !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Gnac et le coté obscur... !!

Message par Le Gnac le Dim 3 Mai 2009 - 13:13

La journée avait pourtant bien commencé... petit matin printanier, ciel bleu presque sans nuage, ici du "bon" coté du Jura..
Oui du bon coté car il se trouve que de l'autre coté de cette chaine de montagne bien connue, c'est-à-dire du coté sud, on appelle ça le "bassin lémanique" dans sa partie ouest, ce qui explique grandement l'eau qui s'y accumule, et autrement, on appelle ça le "plateau suisse", car tristement plat, ce qui est étonnant dans ce pays que tout le monde ne voit que montagneux est recouvert de petits chalets ressemblant à des boites à musique pour touristes...

Mais je m'égare, comme je suis tout de même un rien chanceux malgré une X-patisation de Genève à la région de Bâle, il se trouve que le premier col rigolo ne se situe pas loin, il s'agit du "Passwang" qui relie la vallée de Laufen au plateau suisse justement, aux environs de Soleure, ou "Solothurn" en germano-language !

Bref, les menaces nuageuses étaient déjà nettement plus précises du "mauvais" coté du Jura, donc !

Pour des raisons qui seraient trop compliquées et nombreuses à développer ici, il se trouve que j'avais la ferme intention de tester, outre le F 800 R que je suspecte fortemement d'être une formidable machine à jouer, au moins un brontosaure.. Si, si, le coté obscur (plus facile, plus rapide, plus puissant est le coté obscur !!) me tendait un bras vicieux, me poussant à essayer en premier une K 1300... GT !

Rhhâhhaahhhh !!! -insidieuse tentation du confort, des fesses au chaud et du sourire protégé des moustiques ! Même le plus impressionable des juges ne saurait entendre ma défense - sous forme de légitimité de l'essai motivé par des vélléités de duo de mon épouse, les enfants continuant de pousser un tantinet - sans pouffer de rire ! Et pourtant...

Bref, une fois mes empreintes digitales et la signature de mon iris dûment scannés (ah oui, plus le permis copié... arf), on me donne accès à l'astroport où est stationné le vaisseau "enterprise" !!
C'est vrai que le bestiau impressionne, malgré une tentative de casser visuellement la hauteur de son flanc de carénage, l'ensemble reste assez rigoureux, pour ne pas dire triste... mais assez palabré, je grimpe au niveau passerelle et m'installe dans le fauteuil du "capt'ain Kirk" !

Diantre, il faut faire le chek-list d'abord, avant de lancer les stato-réacteurs ! vérifier la capacité des soutes d'abord, une unité à bord, ou deux unités, avec frêt ou non... ESA qu'ils appellent cette application corrigeant les paramètres de l'enveloppe de vol !
Ensuite, on attire mon attention sur une nouvelle fonctionalité du poste de pilotage.. les commandes pour annoncer son changement soudain de plan de vol (tourner à droite ou à gauche, par exemple..) ne sont plus les modèles de logique et d'ergonomie qu'elles étaient, elles sont désormais "standardisées", mais comment dire... pour les doigts d'un enfant de 6 ans, je pense que c'est assez bien vu, mais pour un pilote adulte, même chétif et une fois ganté.. je comprend pas bien... évidemment, même si j'ai réussi à manoeuvrer les clignos sans méprise pendant tout mon essai, c'est lorsque je suis arrivé à la base que je me suis emmêlé les pinceaux, balançant un splendide coup de klaxon au lieu de mettre l'indicateur de direction... à gauche.. quand je pense que tout le monde se plaignait de klaxonner avec les "komodos" (les varans ?) de chez BM ??!! Passons..

Il est temps de lancer les réacteurs ! Tiens, c'est une bande son ajoutée à une centrale de propulsion éléctrique ?? cela ne vibre pas, il tourne, ce bouilleur, ou quoi ??? Ben si... Bien que j'aie souvent essayé des 4 pattes et notamment les K12, cela fait toujours aussi drôle d'avoir sous la pogne un moteur à la fois aussi "discret" et puissant... car la première constatation qui saute aux yeux, enfin, le temps d'avoir enfin compris comment voir la route derrière le pont avant (...), c'est que ce bloc est devenu bipolaire... autant le K12 malgré d'évidentes qualités ne pouvait faire oublier la souplesse et la douceur invraisemblables des anciens "K" à plat, autant cette version 1300cc (en full, l'histoire se passe dans cette étonnante partie du monde qui ne s'appelle pas la France !) commence à lui rendre honneur à bas et très bas régimes, le tout sans oublier un déferlement de violence peu en rapport avec la destination de la moto.. !

Mais bon, je suis là pour me donner une juste idée des qualités "ballades et confort" du bestiau, et pas (seulement) de vérifier que s'il nous prenait un jour l'idée de nous munir d'un tel TGV, je pourrais encore faire du confit de poireau ça et là !
mrgreen

La position est agréable, mais pas vraiment "GT" au sens habituel, les jambes sont assez dépliées bien que le buste soit très légèrement sur l'avant, malgré la forme du guidon plutôt respectueuse des codes GT !

Je n'ai pas trop aimé le cintre du guidon, après une demi-heure d'essai, j'ai trouvé que j'étais un petit peu gêné au niveau du pouce droit, qui venait naturellement se placer très (trop ?) près de la butée gauche de la poignée de gaz... mais j'ergote peut-être..

Les différents modes de l'ESA par contre, sont à la fois très sensibles dans leurs différences de lois d'amortissement, et très appréciables, le mode "confort" permettant de passer les pires irrégularités de petites routes de campagnes, pendant que le mode "sport" permet de rentrer fort sur les freins sans désunir l'ensemble - merci au duolever aussi ! - ou de passer des "pif-paf" assez énergiquement, si l'on se rappelle le poids de ce porte-avion !

Bref, du tout bon, technologiquement parlant !
Je parlais de la souplesse du moteur, en 6ème, on peut repartir de 40 kmh sans qu'elle rechigne, c'est une belle souplesse, et alors que je m'efforçais de respecter scrupuleusement les limitations de vitesse (un exemple d'itinéraire placé sur le réservoir des motos d'essai arborait en grand un "attention aux radars" ! ), j'ai vite constaté qu'il suffisait de rester en 4' pour évoluer de 30 kmh à 100 kmh, sans réfléchir une seconde... d'ailleurs, je me suis fait la remarque que sur les 6 rapports, il devait bien y en avoir 3 de trop, tant on ne sait pas trop qu'en faire avec une telle souplesse... sinon, le frein moteur est hallucinant lui aussi, vu le poids de l'engin ! Je me fait peur en disant cela, mais sur ce genre de motos, je me dis qu'une boite robotisée ne serait pas de trop, histoire de parachever l'impression de facilité, et de rendre la conduite encore plus détendue... A propos de conduite détendue, le régulateur de vitesse présent sur ces grosses GT peut être d'une aide précieuse: grâce à lui, on peut placer la main droite sur la cuisse lorsque on se traine, plutôt que la gauche comme d'habitude, un bon truc pour équilibrer les vertèbres !! Wink

Plus sérieusement, cela peut aider, car avec un tel moteur, on est très vite en hyper-espace, et les autorités de régulation inter-galactiques n'apprécient pas les débordements et affichent un sens de l'humour assez limité, comme chacun le sait !

N'importe quel "pilote d'essai" vous dira que pour valider une nouvelle machine volante, il faut la tester dans toutes les configurations de vol, à toutes les vitesses... alors forcément, sur une portion bien dégagée entre deux villages, j'ai balancé la post-combustion et tenté le mur du son ! grâce à la géométrie variable.. de la bulle, on lui permet d'afficher l'aérodynamique la moins invraisemblable, et on pousse la manette en butée... et on s'aperçoit vite qu'on manque de place pour apprécier l'amplitude des performances... à 240 compteur, c'était le moment de sortir les aéro-freins vu que j'entrais dans un nouvel espace aérien réglementé !!!

Une chose est claire, cette moto est bel et bien faite pour ceux qui pensent avoir besoin d'une GT et de tout ce qui va avec, mais qui ne peuvent se résoudre à descendre en dessous d'une certaine puissance de feu !!

Maintenant, il faut encore "supporter" le fait qu'on parle d'un 4 cylindres...

Après cette première plongée dans le coté obscur, poussé par ses infâmes influences, j'ai été tenté de comparer à chaud avec "l'autre grand mythe" du monde de la GT, la R 1200 RT !

Je la connaissais pour l'avoir testée à sa sortie, mais je dois dire que de l'opposer tout de suite à sa cousine rivale était tout de même tentant !

Première constatation: je ne saurais dire exactement pourquoi, mais elle parait plus accueillante, plus "fauteuil" encore, une fois en selle.. Selle qui est tout de même objectivement plus spacieuse, plus moelleuse, bref, plus confortable ! J'ai été surpris de devoir chercher les repose-pieds un peu plus en arrière et un peu plus haut que je les voyais spontanément, et en comparaison
de la K 1300 GT !
Le guidon quoique de la même facture, me semble mieux positionné et je n'ai finalement pas eu la même sensation au niveau de la poignée que sur la précédente.

Arrivé à ce point de la journée, c'était malheureusement l'heure de la douche, qui durera ensuite sans donner de signes d'amélioration !
en colère
Las, je suis sur une "RT", les proprios de ce genre de ruminant que je connais, ne cessent de prétendre qu'une pluie passagère n'est pas de nature à entacher leur bonhomie, j'en profite alors pour jouer sans retenue avec tous les boutons, "cruise-control" compris !
Je remarque que le mode "confort" de l'ESA semble encore plus souple que sur la K, ce qui est étonnant vu que la première est sensiblement plus lourde.. Bon, si à partir de 60 kmh on ne sent effectivement pas la pluie, les grosse gouttes ramassées à faible vitesse me font vite regretter d'avoir bêtement laissé à la maison mon ensemble "Street-Guard" à l'épreuve de tout, pour préférer l'Air-Flow ! (je vous l'ai dit, du bon coté du Jura, il faisait beau, sans menace, et la prévision météo s'est bien morflée sur ce coup là !).

Sur la même portion d'espace-temps qu'au guidon de la "K", je tente de pousser les turbines, pour m'apercevoir que sur cette machine là, il ne semble pas y avoir de post-combustion !!!!!!
Je me retrouve tout de même à un peu plus de 180' en ouvrant pareil, ce qui est certes une différence plutôt épaisse, mais en finalité, la puissance et les performances d'une "RT" sont largement suffisantes pour l'usage auquel est destinée cette machine, et même pour se faire plaisir... je me dis même que c'est plus "harmonieux", la moto entière semble plus homogène, n'affichant pas ce coté "Dr. Jekyll et Mr. Hyde" ! Même le développement mécanique et les rapports de boite semblent être du domaine du "compréhensible" et du gérable, pas dans l'absolu, mais en comparaison de la "GT" !

Donc, en admettant que je me munisse un jour de ce genre de bestiau, pour un usage spécifique donc, ce qui ne me ferait surtout pas me séparer de ma R 1200 S, que je configurerais alors peut-être pour la piste, seul l'essai avec la passagère pourrait influer sur mon actuelle préférence pour la RT... j'imagine que le "flat" est l'un des éléments de son supplément de charme ?
(Quoique pour les trajets "intercity" en Allemagne, la "K" doit être l'arme absolue, permettant de croiser entre 200 et 220 sans histoire...)

Malgré une pluie devenue définitivement agaçante, je tente de réaliser l'essai de la F 800 R, l'autre grande motivation qui était la mienne d'aller me pointer à ces journées d'essais !

Connaissant bien la F 800 S, je m'attendais certes à trouver une machine joueuse et facile, un peu l'impression de facilité que donne une K1200/1300 R face à la version S, ou encore dans la famille des flats (R contre S) mais je dois dire que j'ai été fort impressionné par le coté "jouet" de la chose, une fois en selle !! Sans doute le poids fort contenu de l'ensemble y est pour quelque chose, mais je ne m'attendais pas à ça !! Cette moto se pilote plutôt comme sur Playstation !!! aucune sorte de contrainte, de mouvement parasite, d'hésitation !
Elle n'engage pas en virage lent, "l'absence" de telelever se fait oublier grâce à une fourche aussi progressive que tout de même suffisamment ferme, la transmission se fait elle aussi totalement oublier (bien que je regrette fort l'absence du magnifique ensemble mono-bras + courroie), bref, carton plein dans la catégorie "jouet pour grand garçon"... ou fille ! De plus, la sonorité du moteur est parfaitement agréable, ce qui n'est plus du tout évident par les temps qui courent !

Bon, les grosses gouttes qui perturbaient ma vision à travers la baie vitrée de la RT quelques minutes avant viennent cette fois me rappeler définitivement comment je me suis équipé aujourd'hui, si bien que j'écourte mon essai après 10 minutes.. une bien grande frustration, car cette 800 R semble bel et bien bourrée de qualités, que je compte bien allez voir de plus près une prochaine fois..
Si effectivement le prix est "comparable" à ses concurrentes directes, elle pourrait marcher commercialement, celle-ci, pour autant bien sûr que certains journalistes ou clients "qui ne savent pas", ne comparent que le prix de la version sans options, car les options sont justement... en option, et ce sont des équipements qui n'existent tout simplement pas chez les autres, et qui doivent par conséquent être absents de toute comparaison !

Ce sera tout pour cette fois, il me restait encore à remonter sur ma "S", et aussi remonter sur le Jura pour repasser de l'autre coté... d'abord poussé à prendre l'autoroute, je vois après 10 kmh que son trajet semble passer par le programme essorage, comme je suis juste avant la sortie qui me permet de rependre cette vallée et ce col par où j'étais passé à l'aller, je tente ma chance... avec succès, je n'ai presque plus eu d'eau, à part encore un n-ième nuage qui a eu la bonne idée de me rincer à nouveau à 10 minutes de mon domicile !!!!!!!!
gggrrrrr57

Ceci dit, comme souvent, les impressions ressenties au guidon ne sont pas les mêmes après avoir essayé d'autres moto, et après les grands guidons des GT/RT et le celui, plat, de la 800R, j'ai eu carrément l'impression de monter sur une vieille sportive à l'italienne sur ma "S", un peu le genre Guzzi Le Mans.. assez drôle ! Et cette impression d'être faite à ce point "tout d'un bloc", reste toujours aussi bluffante, à chaque fois que l'on descend d'une autre moto !
Bref, la cote d'amour pour la "S" n'est pas près de descendre, bien que l'espace de quelques secondes je me suis demandé ce qu'elle pouvait bien faire sur la route, avec de telle qualités strictement sportives... qui me serviront à oublier jusque à cette question lorsque je visserai un tantinet pour retrouver le plus vite possible ma douche chaude... !!!!!!
jairienfait

Bonne fin de WE à vous !

Le Gnac' reporter de terrain !

_________________
C'était beau, ça passait !
avatar
Le Gnac
Repère de Freinage

Age : 51
Localisation : Genève, Suisse
votre monture : K 75 S au repos...
Humeur : "Pas de bras, pas de chocolat..!"

Revenir en haut Aller en bas

reporter

Message par Golgo01 le Dim 3 Mai 2009 - 13:39

Merci... superbe récit comme d'hab... Je crois que tu as loupé ta vocation.... je te voyais bien en journaliste ou en écrivain...
avatar
Golgo01

Age : 48
Localisation : Belgique, liège, oupeye
votre monture : BMW R 1200 S

http://www.umflemalle.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gnac et le coté obscur... !!

Message par Le Gnac le Dim 3 Mai 2009 - 17:25

oui, Golgo !!

moi aussi ¨!!!!!!

riredecon

tu voulais dire: "journaliste essayeur" ??

arf !!

Bah, il m'arrive de temps à autre de pondre un article...

Une fois une intervention a été reprise "officiellement" par Moto-Station (sans demande préalable.. ) et le dernier truc que j'aie fait, c'était pour dépanner un pote rédacteur dans des magazines horloger, il était débordé... La vérité étant que cela m'éclaterais pas mal de le faire sur une base régulière, oui, je reconnais volontiers que la rédaction est une sorte de violon d'ingre... !!
japansmile

Pour l'heure, je n'agite mes doigts que pour le plaisir, si ce n'est pas que le miens, tant mieux donc !
Wink

A +

_________________
C'était beau, ça passait !
avatar
Le Gnac
Repère de Freinage

Age : 51
Localisation : Genève, Suisse
votre monture : K 75 S au repos...
Humeur : "Pas de bras, pas de chocolat..!"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gnac et le coté obscur... !!

Message par Grimace le Dim 3 Mai 2009 - 21:08

j'ai essayé récemment -en passager- cette K1300GT...Pas de surprise, un vaisseau en tandem...Le passager a lui aussi sa check-six: baffles etc..

Assis sur un pouf, les avant bras sur les accoudoirs, j'ai pas trouvé la ceinture mrgreen Ca peut pousser assez fort à l'accélération mais pas forcément besoin de s'accrocher au pilote, on peut rester très passif, le dos appuyé contre le siège et les avant bras toujours sur les accoudoirs...Dans les virages, de meme, y'a pas à bouger tout envellopé qu'on est dans le siege..
avatar
Grimace

Localisation : A
votre monture : R 90S / R 1200S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gnac et le coté obscur... !!

Message par misteR1100S le Lun 4 Mai 2009 - 9:12

Merci pour ce triple CR enaccord Je regrette que bm n'ait pas de gamme 800 en flat et cardan ou courroie.

_________________
...à pied
avatar
misteR1100S
Villebrequin

Age : 48
Localisation : Besançon (25)
votre monture : à pied et en saab
Humeur : Je rêve de soleil, je dois vieillir !

http://bmist.forumpro.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gnac et le coté obscur... !!

Message par Le Gnac le Lun 4 Mai 2009 - 11:33

misteR1100S a écrit:Merci pour ce triple CR enaccord Je regrette que bm n'ait pas de gamme 800 en flat et cardan ou courroie.

En fait, je trouve que ce petit moulbif bien sympa remplace presque avantageusement un flat, car comme cela avait été le cas dans le passé, une moto quasi identique mais dotée d'un flat cubant moins, a bien du mal à afficher un prix acceptable tant le nombre de ses composants identique est élevé !

Sans compter l'aspect performances, je devrais dire, l'équilibre de celles-ci !

Je le répète, ce F 800 est vraiment plaisant, et je ne sais comment il s'y sont pris, mais sur ce nouveau roadster, il émet une sonorité franchement agréable, pour ne pas dire presque sexy, en tout cas plus sportive que sur la version S !

Maintenant, on pourrait rêver d'une F un peu boostée technologiquement, juste pour se faire mousser, genre un duolever adapté à l'échelle de l'engin devant, et le retour au magnifique monobras + courroir à l'arrière !!!
youpiiiii

C'est beau de rêver.. reste que ce roadster est plus sympa en live qu'en photo, sans doute les proportions de jouet, confirmées en dynamique, y sont pour quelque chose !!! En orange (Babaou: couché !!), je le verrais bien dans mon box, le jour où j'en aurai un grand, tout ça... arf ! Juste histoire d'avoir un petit jouet bien rigolo.. même sur piste, tu dois pouvoir pourrir du monde avec une brêle comme ça.. tu la fais respirer "komifô", avec filtre, pot, puce et tout et tout, des gommes très méchantes, et avec la légèreté et la garde au sol de l'engin, tu dois pouvoir attaquer comme un beau diable sans même t'en apercevoir... limite le comportement d'une "deux-et-demie", c'te 800' !!!! sans rire... tiens, d'ailleurs... cela pourrait me donner des idées, ça, moi qui fantasme depuis un bout de temps pour avoir une brêle pas chère mais efficace pour aller taper du tarmac !! Sans compter que vu son gabarit et son architecture, tu dois pouvoir la "protéger" (les sliders machins, là, je sais plus le nom, ces trucs qui touchent en premier..) facilement, t'as pas de carénage cher, tout ça...

Mince !! j'y crois pas, j'ai 'peut-être trouvé mon prochain os à ronger... bien que "la beauté du geste" n'égale pas les 1200 S en goguette sur piste... elles, c'est LE truc de gentlemen driver qui attaque sans avoir l'air d'y toucher... mais c'est plus cher...
hein69

A +

_________________
C'était beau, ça passait !
avatar
Le Gnac
Repère de Freinage

Age : 51
Localisation : Genève, Suisse
votre monture : K 75 S au repos...
Humeur : "Pas de bras, pas de chocolat..!"

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum